xbox series x

Xbox Series X : de la puissance à revendre

Bien décidé à proposer la console de jeu de salon la plus puissante, Microsoft n’y va pas par quatre chemins avec sa Xbox Series X, clairement conçue pour la performance, jusque dans son design.

Pour mieux rivaliser avec la PlayStation 4 de Sony, Microsoft a changé son fusil d’épaule au cours de la dernière génération de consoles, laissant de côté l’aspect multimédia et le Kinect des débuts de la Xbox One pour se concentrer sur le jeu et rien que le jeu. De cette vision est née la Xbox One X, une console conçue dans l’optique de délivrer les meilleures performances possibles aux joueurs, afin de reprendre la couronne de la console de jeu la plus puissante, jusqu’alors détenue successivement par les PS4 puis PS4 Pro.s

xbox series s

Pour sa quatrième génération de consoles de jeu (la neuvième, dans l’absolu, si l’on parle des consoles de salon, toutes marques confondues), Microsoft n’a pas changé d’objectif en concevant une console de salon partant des mêmes principes, qui promet d’emblée des spécifications brutes supérieures à celles de sa rivale annoncée, la PlayStation 5. Une console qui conserve d’ailleurs le suffixe X de son aînée – au risque de prêter à confusion – et même son esthétique volontairement sobre : la Xbox Series X mise une fois encore sur la puissance pure, sans avoir à faire de compromis pour tirer les prix vers le bas, laissant ces contraintes à la plus abordable Xbox Series S.

xbox series x

Résultat, une console délivrant une puissance graphique brute de 12 téraFLOPS (contre 10,28 pour la PS5), basée sur la toute dernière architecture GPU RDNA 2 d’AMD. La partie processeur n’est pas en reste, avec un CPU AMD Zen 2 à 8 cœurs cadencés à 3,8 GHz, associé à 16 Go de mémoire vive GDDR6. Objectif annoncé : des jeux jouables en 4K Ultra HD à 60 images par seconde, et même jusqu’à 120 i/s pour certains. Cerise sur le gâteau par ailleurs côté stockage, un SSD de 1 To offrant des débits bruts de 2,4 Go/s et placé au cœur d’une architecture « Velocity », pour la promesse de temps de chargement drastiquement réduits.

Des caractéristiques séduisantes, pour une Xbox Series X lancée le 10 novembre au tarif de 499,99 €, soit 200 € de plus que la petite sœur Xbox Series S aux ambitions plus modestes.

Si vous êtes aussi enthousiasmé par la nouvelle Xbox, assurez-vous de laisser un commentaire ci-dessous ou sur Twitter @carsource_fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
5 × 2 =